Parquet et terrasse en bois en Gironde : Parquets et équilibres hygroscopiques

Parquets et équilibres hygroscopiques

Le bois et le parquet sont sensibles aux variations d'humidité de l'air.

 

Ces derniers s'adaptent par des variations dimensionnelles notamment sur la largeur en permanence à l'hygrométrie de l'air ambiant.

 

Lors de la pose d'un parquet il est important de respecter un équilibre hygroscopique du bois bois compris entre 9 et 11%.

Au besoin vous pouvez chauffer ou ventiler la pièce préalablement.

De même il est important tout au long de la durée de vie de votre parquet d'essayer de maintenir un équilibre hygroscopique ambiant compris entre 45 et 65 % d'humidité dans l'air.

 

Par exemple, en hivers lors des périodes de froid très sec, et de chauffage en intérieur il sera important de surveiller l'hygrométrie ambiante de la pièce afin que cette dernière ne descende pas en dessous des 45%.

Des actions simples comme ventiler les pièces, arroser des plantes d'intérieurs ou disposer des verres d'eau près des radiateurs permettent de maintenir une bonne hygrométrie, et évitent ainsi à aux éléments bois parquets ou meubles de trop souffrir. Les effets d'un air trop sec sont les fissures, les craquements et autres gerces sur le bois, ainsi que des retraits latéraux excessifs.

 

Vous trouverez dans la fiche technique ci-cotre un tableau donnant des valeurs moyennes indiquant le rapport entre l'hygrométrie de l'air de votre pièce et l'équilibre hygroscopique du bois.